MINIATURES DE POL DE LIMBOURG ET JEAN COLOMBE DU CALENDRIER DES « TRÈS RICHES HEURES DU DUC DE BERRY »

Musée Condé, Chantilly

Photographiées sur le manuscrit original par M. André POPULU, du Service Photographique de la Bibliothèque Nationale.

Les Très Riches Heures du Duc de Berry représente le livre des heures, tel qu’il a existé dans la plus pure tradition médiévale. Il s’agissait en fait d’une collection de textes pour chaque heure liturgique de la journée -d’où le nom de cette œuvre-, qui incluait également des textes et écrits supplémentaires. Calendriers, prières, psaumes et messes y étaient d’ailleurs fréquemment inclus.
Le livre de prière utilisé par un laïc pour ses dévotions privées, contenait les prières et les méditations adaptées aux divers moments de la journée, mais aussi au jour de la semaine, au mois, et à la saison. Ces livres devinrent extrèmement populaires au XVème siècle, au point qu’ils devinrent les livres les plus enluminés dans toutes les catégories. A partir du XVème siècle, des versions imprimées par moules à bois, firent également leur apparition. Le plus célèbre de ces livre des Heures est sans doute celui des Très Riches Heures du Duc de Berry (Musée Condé, Chantilly)

OCTOBRE

Le Louvre – Les semailles.

Aucune autre image ne donne une vision aussi exacte et aussi complète du Louvre de Charles V. Entre le mur d’enceinte et la Seine, des promeneurs circulent sur une terrasse, des marches permettent d’accéder à la berge du fleuve où accostent les barques.

Au premier plan, les semailles ; des fils où flottent des bouts d’étoffe sont tendus sur des piquets pour effrayer les oiseaux et un épouvantail simule un archer prêt à tirer.

Un des paysans sème, l’autre herse pour enfouir le grain.

Laisser un commentaire