Le 28 mars 1976, à la suite du choc pétrolier de 1973, l’heure d’été est rétablie: l’être humain dans son immense insolence et les gouvernants dans leur encore plus grande arrogance, veulent effectuer des économies d’énergie en réduisant les besoins d’éclairage en soirée en agissant sur

le temps, propriété fondamentale de l’Univers.

En fait il s’agit d’un

Rubato.

En musique, le temps est l’unité de mesure de la durée musicale. Cependant, il n’existe pas de temps étalon. En effet, la durée réelle des temps peut varier d’une œuvre musicale à l’autre, et c’est le tempo qui va fixer, pour un passage musical donné, la durée exacte des temps. Pour remplir sa fonction d’unité de mesure de la durée musicale, le temps doit pouvoir être rigoureusement délimité : ce rôle de bornage est rempli par la pulsation.

Le rubato

Rubato (mot italien signifiant « dérobé, volé ») est une indication d’expression, commandant d’avancer certaines notes de la mélodie ou d’en retarder d’autres pour abandonner la rigueur de la mesure. Ces variations de vitesse sont appliquées selon l’inspiration de l’interprète ou du chef d’orchestre. À l’origine, le tempo rubato affectait uniquement la mélodie, l’accompagnement ne connaissant pour sa part aucune variation de vitesse. Par la suite, mélodie et accompagnement furent affectés dans une même mesure.

Caractéristique du jeu des musiciens romantiques et de Frédéric Chopin et Franz Liszt en particulier, le tempo rubato permet aux interprètes de marquer le morceau joué d’une expression émotionnelle qui leur est propre.

Par ailleurs, le tempo rubato est fréquemment utilisé par les chanteurs pour légèrement démarquer le chant de l’accompagnement musical, ceci permettant non seulement de sublimer l’expression de la mélodie, mais aussi de donner une touche personnelle, authentique à leur interprétation.

« Cette Technique consistant à décaler légèrement le rythme de la mélodie en accélérant certaines notes et en ralentissant certaines autres, alors que l’accompagnement reste strictement mesuré est très utilisée en jazz. »

Nota: Nous pouvons observer que l’instauration de l’heure d’été qui avait pour but de faire des économies d’énergie est une mauvaise anticipation de nos édiles qui n’ont pas pris en compte le paramètre de l’explosion exponentiel de la circulation automobile et de l’heure de clarté supplémentaire du soir qui entraîne une augmentation des déplacements de fin d’après-midi destinés aux loisirs, entre autre.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

  1. Voilà 43 ans que tout le monde sait que le changement d’heure ne sert qu’à alimenter les polémique, et presque autant d’années où l’on nous annonce la fin de cette véritable pantalonnade en nous expliquant que « c’est compliqué « … En 1976 il n’a fallu que queles mois !
    J’ai une vague impression d’être pris pour un imbécile…